TRANSPORTÉE DANS SON ROYAUME DE LUMIÈRE: MON HISTOIRE

« Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le Royaume du Fils de son amour »!  

Colossiens 1:12-13

Pour ce premier billet de mon blog, rien ne me tient plus à cœur que de raconter l’histoire de ma rencontre avec celui qui a changé mon existence . 

Jusqu’à mes 26 ans, je vivais dans la débauche, l’impudicité, le mensonge, la corruption, les complexes, l’irritabilité, une rancune tenace envers certains membres de ma famille et tout un tas de vomissures vers lesquelles je ne voudrais retourner aujourd’hui en contrepartie de rien dans ce monde. En réalité, en dehors d’un amour débordant, je ne sais ce qui aurait pu pousser le Seigneur à poser son regard sur moi dans ma souillure.

J’allais quand même à l’église de temps en temps. Je me souviens alors d’une conversation un jour avec un voisin fréquentant la même église que moi me demandant si je serais parmi ses élus si Jésus revenait ce jour-là même? Mon raisonnement était simple: sans être parfaite, je fais des efforts pour respecter la parole de Dieu. Mais devant son insistance pour obtenir comme réponse un oui ou un non, ce n’est qu’une réponse négative que j’avais pu lui donner après un regard sincère sur ma vie. C’était un premier toucher dans mon cœur.

Plus tard, c’est mon admission à un concours que j’avais raté l’année précédente à la phase orale, qui vint me faire sentir d’une autre manière la main de Dieu et en reconnaissance je me suis dit qu’il était peut-être temps que je mette ma vie en ordre. J’étais désormais assidue à l’église, j’ai même intégré un groupe d’étude biblique en paroisse. Malgré tous ces efforts, ma vie n’était pas changée, les mêmes ténèbres y régnaient mais j’en étais de plus en plus dérangée.

A l’école où j’avais été admise, je fis la connaissance de certains camarades qui en septembre 2012 m’invitèrent à une retraite spirituelle ayant lieu à Kribi, une ville balnéaire du Cameroun. L’invitation tombait à une période libre, alors j’acceptai en m’imaginant bien une ballade. Seulement, le périple sensé être un moment de détente pour moi s’est transformé en deuil tant j’ai eu à pleurer pendant les enseignements, moi qui autrefois me moquait des gens qui pleurent, lèvent les mains, se mettent à genoux pendant les cultes, j’avais pour habitude d’appeler cela le théâtre.

Voilà que j’entendais clairement prêché l’Évangile de Jésus-Christ et cela m’atteignait au plus profond de moi-même. Je prenais conscience que tout ce temps à l’église c’est plutôt moi qui étais comme dans un théâtre car j’essayais de faire comme une chrétienne alors que je ne connaissais pas Christ. J’essayais de lutter contre le péché par mes propres forces alors qu’Il avait déjà donné sa vie pour me délivrer de cet esclavage. Lui seul avait la capacité de me sortir de cette vie sombre et de cette errance (Esaïe 53 :6). De retour à Yaoundé, je ne Lui avais toujours pas cédé les rênes.

Tout a changé quelques semaines plus tard. Le matin du 31 octobre 2012, j’étais dans la chambre à travailler sur mon mémoire, et je fus plus troublée qu’auparavant, mal à l’aise, je ressentais que j’avais longtemps résisté au Seigneur qui m’attirait à Lui. Alors je suis tombée sur ma face, j’ai fléchi les genoux devant Dieu et je lui ai demandé de venir prendre le contrôle de cette vie que je menais si mal, à l’encontre de sa volonté et avec une âme en désordre. Ma prière terminée, une paix et une joie indescriptibles ont rempli tout mon être.

Ô il faudrait plus d’un livre pour raconter tout ce qu’il a fait depuis ce jour où il m’a intégrée dans la famille de ceux qui appartiennent à son Royaume. En me faisant passer des ténèbres à son admirable lumière et découvrir les délices de sa présence (1 Pierre 2 :9), c’est mon âme qu’il a sauvée, mon identité qu’il a changée, mon être qu’il a transformé, mon histoire qu’il a réécrite, mon cœur qu’il a comblé. Et c’est ce bonheur de vivre en Christ le règne de Dieu que je souhaite partager sur ce blog afin que d’autres puissent Lui ouvrir leurs cœurs car c’est un héritage que Dieu a pour quiconque croit en Jésus-Christ et l’accepte comme Sauveur et Seigneur.

3 Thoughts on “TRANSPORTÉE DANS SON ROYAUME DE LUMIÈRE: MON HISTOIRE

  1. C’est tres profond, Annette. Merci pour ce partage sincere, integre, et vrai.

    « c’est mon âme qu’il a sauvée, mon identité qu’il a changée, mon être qu’il a transformé, mon histoire qu’il a réécrite, mon cœur qu’il a comblé. »

    Je dis… Amen!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *