LA PROCRASTINATION: UNE ENNEMIE DE LA DESTINÉE !

« Quand la nuée s’élevait de dessus la tente, les enfants d’Israël partaient; et les enfants d’Israël campaient dans le lieu où s’arrêtait la nuée. »

Nombres 9:17

S’il y avait un prix à gagner grâce à la procrastination, je l’aurai certainement remporté à plusieurs reprises dans ma vie, tellement cette manie de tout différer, de renvoyer à plus tard ce que l’on peut accomplir à l’instant, de repousser à demain ce que l’on peut faire aujourd’hui, était comme ancrée dans mes gènes. Je n’étais pas vraiment ignorante de ses conséquences et des ennuis qu’elle cause mais il fallu qu’un jour, telle une épée à doubles tranchants (Hébreux 4:12), la parole de Dieu m’interpelle sur la dangerosité de la procrastination par rapport à l’accomplissement de Ses projets sur ma vie. Ce verset de Nombres 9:17 m’a définitivement poussé à intégrer que nous n’avons pas tout notre temps pour faire ce que Dieu a prévu pour nous.

Après leur sortie d’Egypte, le peuple d’Israël campait et se déplaçait en fonction des mouvements de la nuée que faisait apparaître l’Éternel. Cette nuée renseignait à la fois sur la direction et le timing de Dieu dans leur marche vers la terre promise. A défaut de suivre cette nuée, le peuple aurait soit pris de l’avance sur Dieu avec pour risque de se retrouver dans l’impasse sans direction (ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui), soit alors retardé son plan quels que soient les prétextes avancés (oui nous avons toujours des prétextes, des excuses, des raisons avec lesquelles nous nous convainquons pour vivre dans la procrastination) alors même qu’il était l’heure de se mettre en action. 

De la même manière, Dieu a des projets qu’il a formés sur nos vies (Jérémie 29:11), des promesses dont il veut nous faire hériter, des œuvres qu’il a préparées d’avance afin que nous les pratiquions (Éphésiens 2:10), des desseins qu’il veut accomplir au travers de ses fils et que la création attend ardemment (Romains 8:19). Pour ce faire, il a son timing (Ecclésiaste 3:11) qu’il nous serait préférable de suivre si nous désirons arriver à bon port avec Lui. En effet, si le Seigneur nous appelle à faire une chose à un instant T et que nous la renvoyons à plus tard, en plus d’être de la désobéissance, nous nous exposons simplement au risque de ne pas atteindre la destination. Le piège de la procrastination c’est de nous faire croire que nous avons du temps, que si nous n’agissons pas quand c’est le moment, ne partons pas QUAND la nuée s’élève, elle attendra sagement que nous nous décidions. Or, c’est à la nuée de nous diriger et non à nous de diriger la nuée. Mieux, c’est à l’Esprit de nous mener où Dieu nous attend (lui qui sonde les profondeurs de Dieu) et non à nous de mener l’Esprit car nous ne savons pas là où il va (Jean 3:8).

De façon générale, la parole de Dieu est opposée à la procrastination. Elle nous demande de racheter le temps (Éphésiens 5:16), de ne pas être paresseux (Proverbes 6:9) car il faut bien reconnaître la paresse comme l’une des causes principales de la procrastination, de ne pas compter sur demain car on ne sait pas ce qu’un jour peut enfanter (Proverbes 27:1) etc. Voilà pourquoi il est important de prendre la résolution d’y renoncer pour accomplir les desseins de Dieu. Alors, si AUJOURD’HUI nous entendons la voix du Seigneur, n’endurcissons pas nos cœurs (Hébreux 4:7). Si vous aussi entendez sa voix vous dire de commencer ce ministère, de lancer cette entreprise, d’écrire ce livre, de créer cette association qui vous amènera vers votre Canaan, bénira les nations et étendra le règne de Dieu sur la terre, puissiez-vous vous lever et suivre. De même, si vous entendez sa voix vous appeler à Lui aujourd’hui, ne renvoyez pas à demain votre salut car nul ne sait ce que demain enfantera.

6 Thoughts on “LA PROCRASTINATION: UNE ENNEMIE DE LA DESTINÉE !

  1. Le plus facile dans ce combat c’est de savoir ce qu’il faut faire, et quand vient le moment de poser des actes concrets pour sortir de ce trou noir (procrastination) ….. c’est là que débute la réelle bataille.
    C’est comme si on a fait une déclaration de guerre au diable en personne. Dès qu’il constate nos efforts de sortir de ses filets, il envoie des balles sournoises : somnolence, sms, invitations alléchantes, maux de tête, oubli, visiteur inattendu, panne d’ordinateur, coupure d’électricité, etc etc. Il fait tout pour nous enfermer dans ses griffes d’immobilisme.
    Notre volonté est un outil capital pour la victoire. Elle va se décliner sous plusieurs forme : celle de tenir ferme contre ces attaques, celle de se soumettre aux instructions du Saint-Esprit, celle d’imposer l’obéissance au diable, celle de refuser de coopérer davantage avec la médiocrité, celle d’atteindre impérativement ses buts. Tout se joue à l’intérieur de nous. Sans une volonté FERME de voir les choses changer, nous ferrons une belle carrière de « procrastineur professionnel ».

  2. Ah oui et c’est vraiment une décision qu’une fois prise on a l’impression que tous les éléments sont réunis pour nous pousser à renoncer encore. Mais la ténacité et avec la grâce de Dieu… On y parvient quoique pas facile en fait!

  3. Effectivement, je sais que la prise de conscience, quand l’Esprit de Dieu nous interpelle, est déjà le début. Ensuite, il y a le renoncement, l’obéissance et la discipline. Lorsque nous prenons conscience de notre faiblesse, il devient plus évident de demander l’aide du Seigneur pour avoir la victoire et de mettre ensuite en pratique les instructions qu’Il nous donnera pour tenir ferme dans nos résolutions. Ça peut être souvent des choses comme: arrêter certaines distractions (jouer sans cesse au scrabble dans mon cas par exemple), stopper certaines visites pour un temps, planifier sa semaine en se fixant des objectifs, se rapprocher d’untel qui va nous soutenir ou nous galvaniser (ça aussi été mon cas) etc.

    Nous avons concomitamment besoin du vouloir et du faire, et par la grâce de Dieu nous pouvons trouver les deux auprès de Lui (Philippiens 2:13).

  4. Ouiii /// …il faut bien reconnaître la paresse comme l’une des causes principales de la procrastination,///
    La Paresse + une Foi febrile poussent a Procrastiner….
    Celui qui Procrastine pense que Dieu sera au meme endroit ou il l’a laisse, lorsqu’ il ou elle se decidera enfin d’obeir….et en cela se leurre grandement…LUTTONS farouchement c/ Mlle Procrastination et toutes ses cousines… CZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *