IL N’EST PLUS EN COLÈRE…NOUS SOMMES RÉCONCILIÉS!

« Nous tous aussi, nous étions…par nature des enfants de colère »

Éphésiens 2:3

Vous est-il déjà arrivé d’être irrité, courroucé par le comportement d’une personne qui a désobéi à vos instructions, ou vous a trahi, blessé, méprisé, déshonoré par ses paroles/actes etc., et alors que vous auriez pu résoudre de l’écarter de votre vie, de ne plus la calculer comme on le dit familièrement, vous décidiez plutôt, poussé par l’amour que vous portez, de faire le premier pas pour la réconciliation ? Je le reconnais, c’est quelque chose d’assez difficile souvent, surtout si comme moi autrefois vous êtes encore du genre tenace dans les ressentiments. Ce n’est pas une mince affaire que de laisser l’amour triompher de la colère, pourtant en agissant ainsi nous ressemblons davantage à Dieu qui Lui l’a bien fait pour nous.

En effet, nous étions tous par NATURE des enfants de colère, nous dit Éphésiens 2:3 et aucun de nous ne peut prétendre, à cause de notre nature héritée d’Adam, n’avoir jamais provoqué la colère de Dieu. C’est une descendance à sa ressemblance déchue (Genèse 5:3), pécheresse (Romains 5:12) et privée de la glorieuse présence de Dieu (Romains 3:23) qu’Adam engendra après avoir agi contre la volonté de Dieu. Nous n’avons peut-être pas commis de meurtre comme Caïn ou tel autre malfaiteur, détourné des fonds à notre service comme tel dirigeant, nous n’avons peut-être pas eu les habitudes d’un mythomane patenté ou d’un débauché, commis/encouragé un avortement, mais quelle que soit la gravité du péché dans nos vies (Adam et Ève n’avaient tué personne, ils avaient simplement désobéi à l’instruction de Dieu), il heurte le cœur de Dieu. Heureusement, contrairement à l’humain qui peut inlassablement ruminer l’offense et garder dent à son prochain jusque dans la tombe, l’Éternel ne garde pas sa colère à toujours (Psaume 103:9).

Nos péchés nous ont certes séparé pour un temps de Lui mais, à cause du grand amour dont Il nous a aimé (Éphésiens 2:4, Jean 3:16, Romains 5:8), Dieu le premier a trouvé le moyen de nous réconcilier avec Lui. Dans un instant de colère, Il nous avait dérobé sa face, mais avec un AMOUR éternel, il a eu compassion (Esaïe 54:8) et s’est humainement rapproché. Si le sang de Jésus-Christ a coulé à la croix, c’est pour le pardon de nos fautes (Hébreux 9:22) et la réconciliation avec Dieu (2 Corinthiens 5:19), c’est pour que nous qui étions éloignés de sa glorieuse présence à cause de nos offenses, nous soyons rapprochés de Lui (Éphésiens 2:13-14). En Christ, nous pouvons désormais vivre dans l’amour du Père, Il ne nous rappellera plus jamais nos fautes passées, elles ont été effacées (Colossiens 2:14, Esaïe 43:25).

Le fait de n’avoir pas intégré cela au début de ma marche chrétienne, m’a longtemps fait voir Dieu comme un père fouettard qui n’attendait que le moindre faux pas de ma part pour sortir son gourdin ou m’envoyer en enfer. Mais aujourd’hui, consciente que Dieu a désiré me rapprocher de Lui et qu’en Christ, j’ai cette relation avec Lui basée sur l’amour, je me garde de vivre encore dans le péché non plus par peur de sa colère mais parce que je chéris le bonheur qu’il y a d’être en harmonie avec Lui. Alors si tu es en Christ, sois conscient que tu n’es plus appelé à susciter la colère de Dieu mais, dans une relation privilégiée avec Lui, à faire le plaisir de ton Père céleste. Par contre, si tu n’as pas encore accepté le bras tendu de Dieu, peut-être tu n’étais pas conscient que tes péchés vous avaient éloignés ou tu te dis qu’ils sont trop nombreux pour t’approcher de Lui, la bonne nouvelle c’est que Dieu a déjà tout fait pour la réconciliation entre toi et Lui. Comme le père du fils prodigue (Luc 15:20), il a le regard tourné vers la porte attendant que tu reviennes à la maison. Alors, avec l’apôtre Paul, nous vous en supplions, soyez réconciliés avec Dieu (2 Corinthiens 5:20b)!

Crédit photo: PIXABAY

One thought on “IL N’EST PLUS EN COLÈRE…NOUS SOMMES RÉCONCILIÉS!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *